Politique

Caravane de liberté : Les mises en garde de Antoine Diome

la caravane de la liberté initiée par le leader de pastef, Ousmane Sonko se poursuit. Les affrontements entres les jeunes et les forces de défense et de sécurité ont fait un mort à Kolda. Le ministre de l’intérieur Antoine Diome  ne compte pas reculer d’un iota et a décidé d’être ferme contre toute tentative de troubles à l’ordre public.

Dans un communiqué , Antoine Félix Abdoulaye Diome  rappele  que « les caravanes sont considérées comme des cortèges et sont donc soumises à l’obligation de déclaration préalable, conformément à l’article 96 du Code pénal ».

Par conséquent, ajoute la note, le ministre de l’Intérieur insiste sur « l’impératif de respecter cette formalité et demande à tous les organisateurs de cortèges, défilés, caravanes, rassemblements de personnes et, d’une manière générale, toute manifestation sur la voie publique de s’y conformer ». Et de poursuivre  » les autorités compétentes prendront toutes les mesures nécessaires pour préserver l’ordre public et la quiétude des citoyens ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *