Politique

Dialogue national : Yewwi, la scission actée

L’appel au dialogue lancé par le président de la République, Macky Sall, divise les leaders de la coalition Yewwi. Prévu le 30 mai prochain, Sonko et cie ne comptent pas y participer. «Au moment où le pays est plongé dans l’incertitude,  dans l’incertitude, Macky Sall compte lancer un soi-disant dialogue, le 30 mai 2023, pour détourner les Sénégalais des difficultés auxquelles ils sont confrontés. La coalition déclare son rejet catégorique de ce dialogue. Elle lance un appel à tous les partis et mouvements politiques membres ainsi qu’à toutes les forces vives de s’abstenir de participer au faux dialogue, d’où ne sortira rien de bénéfique pour le peuple, suffisamment meurtri par une longue série d’injustices», lit-on dans un communiqué parcouru par Alphanews.

Mais le mouvement Taxawu Senegaal se démarquent de Yewwi  «Taxawu Senegaal tient à informer l’opinion publique qu’aucune décision consensuelle n’a été prise lors de la réunion des leaders concernant cette question», souligne le mouvement. En ce qui concerne l’appel au dialogue, Taxawu Senegaal, fidèle à sa tradition de concertation et de participation inclusive, se réserve le droit de consulter ses instances de base ainsi que les partis et mouvements alliés. Une réunion de synthèse et de restitution sera convoquée à cet effet afin de définir la position officielle de la Plateforme, qui sera rendue publique», déclarent khalifa Sall et cie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *