Politique

Discours introductif du Premier Ministre, Amadou Ba sur la prévention et la gestion des innondations

Monsieur le Ministre de l’Eau et de l’Assainissement ;
• Madame, Messieurs les Ministres ;
• Madame, Messieurs les Gouverneurs de région ;
• Mesdames, Messieurs les représentants de l’Assemblée nationale, du Haut Conseil des Collectivités territoriales et du Conseil économique, social et environnemental ;
• Mesdames, Messieurs les Directeurs nationaux et Directeurs généraux ;
• Mesdames, Messieurs les Maires ;
• Mesdames, Messieurs les Chefs de service ;
• Mesdames, Messieurs les Représentants des organisations associatives ;
• Mesdames, Messieurs les chefs d’entreprises partenaires ;
• Chers participants, distingués invités ;

• Mesdames et messieurs,

Je voudrais, tout d’abord, vous remercier de votre présence à ce conseil interministériel consacré à la prévention et à la gestion des inondations, en perspective de l’hivernage 2023.

Permettez-moi de rappeler que Son Excellence, Monsieur Macky SALL, Président de la République du Sénégal, lors son message à la Nation du 16 septembre 2022, c’est-à-dire à la veille de la formation de l’actuel Gouvernement, a classé la gestion des inondations parmi les priorités des politiques publiques.

En effet, face aux exigences de résilience liées au changement climatique dont les effets dévastateurs affectent nos sociétés aussi bien en milieu urbain que dans les zones rurales, effets qui sont de plus en plus perceptibles, la lutte contre les inondations figure dans l’axe II« Capital humain – protection sociale et développement durable »du Plan Sénégal Emergent.

C’est ainsi que dans la volonté de matérialiser l’importance qu’il accorde à la question des inondations, le Chef de l’Etat a tenu à renforcer le Ministre de l’Eau et de l’Assainissement, en nommant, auprès de lui, un Ministre chargé de la Prévention et la Gestion des Inondations.

Le Président Macky SALL entend, par cette mesure capitaliser et consolider les acquis obtenus ces dix dernières années en matière de gestion des inondations.

En effet, grâce à des allocations budgétaires exceptionnelles et des réformes, de grandes performances sont réalisées dans le cadre du Plan décennal de Gestion des Inondations 2012-2022, avec, notamment, la construction d’ouvrages de drainage, de stockage et de pompage des eaux pluviales, la restructuration de zones inondables et le relogement de sinistrés entre autres.

En dépit de l’ampleur et de la constance de ces efforts, la fréquence des pluies exceptionnelles notée ces dernières années du fait du dérèglement climatique, l’expansion urbaine et démographique, ainsi que des agressions constatées sur des voies et exécutoires naturels des eaux pluviales, appellent certes une poursuite des investissements, mais surtout un changement de paradigme.

C’est la raison pour laquelle, lors du Conseil des ministres, tenu le 10 août 2022,juste après les inondations causées par les fortes pluies du 05 août 2022, Monsieur le Président de la République a rappelé au Gouvernement, « la nécessité d’accentuer les actions de prévention des inondations par le respect scrupuleux des dispositions des codes de l’Urbanisme, de la Construction, de l’Assainissement et de l’Environnement, en cohérence avec le Plan national d’Aménagement et de Développement territorial (PNADT) ».

Monsieur le Ministre de l’Eau et de l’Assainissement,

Je voudrais saluer, pour m’en réjouir, la pertinence de votre initiative d’engager le Gouverneur de la Région de Dakar à procéder au recensement exhaustif des cas d’occupation de voies naturelles d’eaux pluviales et de zones basses, en vue de proposer au Gouvernement les mesures appropriées à prendre.

Je salue également toutes les autres mesures d’anticipation que votre département déroule depuis quelque temps, notamment la tenue de la réunion du Comité national de Gestion des Inondations dès le 14 mars 2023, en présence de tous les acteurs, pour procéder à l’évaluation du dispositif de gestion et de prévention des inondations pour l’hivernage 2022 et à la détermination des points d’attention, en perspective de l’hivernage 2023.

A ce sujet, j’invite Mesdames, messieurs les Gouverneurs de région à veiller à l’application des plans d’actions qu’ils ont présentés lors de cette rencontre, en leur qualité de présidents des Comités régionaux de Gestion des Inondations.

C’est également, l’occasion de féliciter Monsieur le Ministre auprès du Ministre de l’Eau et de l’Assainissement chargé de la Prévention et la Gestion des Inondations pour sa présence constante sur le terrain, à travers la campagne nationale de prévention des inondations « waajalnawet » portant, principalement, sur une approche communautaire, l’accompagnement des Collectivités et le suivi-évaluation des projets et programmes.
Ces félicitations et encouragements vont également à l’endroit de tous les autres acteurs de la prévention et de la gestion des inondations.

Mesdames Messieurs ;

Dans la perspective de consolider les acquis, alors que se profile un hivernage très pluvieux selon les prévisions de l’Agence nationale de l’Aviation civile et de la Météorologie (ANACIM), avec des pluies susceptibles de provoquer des inondations, il est important de prêter une attention particulière à la prévention et de veiller à la bonne exécution, et dans le délais requis, des travaux structurants en cours.

C’est pourquoi, j’invite l’ensemble des ministres concernés à veiller à la finalisation des opérations pré-hivernage que mènent, présentement, les structures relevant de leurs départements respectifs.

Cette même recommandation est valable pour les Communes, notamment, en ce qui concerne le curage des canaux à ciel ouvert ainsi que le désensablement régulier de la voierie relevant de leurs compétences et surtout l’enlèvement des résidus y afférents.

Afin d’atteindre les objectifs que nous nous fixons aujourd’hui, le Gouvernement, conformément aux instructions du Chef de l’Etat de toujours prendre en charge les préoccupations des populations, ne ménagera aucun effort pour apporter l’accompagnement requis.

C’est d’ailleurs ce qui justifie la tenue de cette rencontre qui permettra d’apprécier le niveau de préparation, au regard des prévisions météorologiques, d’identifier les contraintes éventuelles à lever et de formuler les recommandations nécessaires pour renforcer notre résilience face aux inondations.

Je passe la parole à Monsieur le Ministre de l’Eau et de l’Assainissement et vous remercie de votre aimable attention.

Ousmane Wade

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *