A LA UNE Politique

Fin du marathon budgétaire : la déclaration du ministre des Finances des finances Madmadou Moustapha Ba

La journée a été intense et elle clôt un mois de travail qui ne l’a pas été
moins.
Je m’en voudrais donc de solliciter davantage votre attention.
De toute façon, le marathon budgétaire s’achève aujourd’hui mais le débat
budgétaire, le dialogue autour des politiques publiques, se poursuivront
entre vous et nous, à chaque fois que vous le souhaiterez, partout où vous
voudrez.
Vous savez que ma porte restera toujours grandement ouverte, à tous les
Députés sans exception.
Mais vous me permettrez, avant de rendre la parole à Monsieur le
Président de l’Assemblée Nationale, de rendre hommage à l’équipe qui
m’accompagne, mais aussi aux milliers d’agents du ministère des Finances
et du Budget et des autres départements minstériels, qui ne se trouvent
pas dans cet hémicycle aujourd’hui mais qui, tous les jours, travaillent sur
la préparation, l’exécution et le contrôle du budget de l’État.
Je ne suis que le premier d’entre eux, leur chef d’équipe, par la confiance
du Président de la République et du Premier Ministre, que je remercie
encore.
Mais je considère que tous les propos chaleureux, amicaux et, par moment
même, affectueux, dont j’ai été le destinataire au cours de ce marathon
budgétaire, je les partage avec mes collaborateurs. Car tout ce que vous
avez vu, lu ou entendu sur le projet de loi de finances 2024, est le résultat
d’un travail d’équipe, équipe dont la Direction de la programmation
budgétaire constitue la colonne vertébrale.
Et dans cette équipe, vous me permettrez de rendre hommage à ceux qui
sont, véritablement, les piliers du dispositif du ministère des finances.
A tout seigneur, tout honneur ; nous sommes ici pour parler de budget, je
commencerais donc par le Directeur général du Budget, monsieur
Maguette NIANG.
Ceux qui me connaissent bien, sur le plan personnel, savent que c’est mon
condisciple de l’ENEA et mon ami depuis plus de trente ans. Cher
Maguette, que de chemin nous avons parcouru depuis nos années
d’étudiants ! Mais je suis ravi et chanceux de pouvoir compter, dans les
challenges extraordinaires auxquels nous faisons face quotidiennement,
sur ton engagement, sur ta compétence et sur ta loyauté.
La deuxième personne à qui je voudrais rendre hommage n’est pas avec
nous en ce moment, mais elle mérite nos félicitations et nos
remerciements : je veux parler de l’Inspecteur général d’État
Abdourahmane DIEYE. Son bilan en tant que Directeur général des
Douanes est connu et apprécié de tous. Nous lui souhaitons une belle suite
de carrière, sous la protection du Tout-Puissant.
Mais il faut reconnaître que la Douane, le ministère des finances et l’État
du Sénégal ne perdent pas au change, avec son remplaçant : le Colonel
Mbaye NDIAYE, que je n’ai pas besoin de vous présenter.
Monsieur le Directeur général, je vous salue et je vous souhaite plein
succès dans votre nouvelle mission. Vos qualités professionnelles et
humaines, mais aussi vos remarquables états de service, nous rassurent Monsieur le Directeur général, je vous salue et je vous souhaite plein
succès dans votre nouvelle mission. Vos qualités professionnelles et
humaines, mais aussi vos remarquables états de service, nous rassurent
sur votre capacité à relever les défis qui s’annoncent.
Pour rester sur les recettes, je profite de l’occasion pour rendre hommage
au Directeur général des Impôts et des Domaines, monsieur Abdoulaye
DIAGNE.
Monsieur le Directeur général, vous avez prouvé en l’espace de quelques
mois que le Président de la République et le Premier Ministre avaient eu
raison de faire confiance à une nouvelle génération de managers publics,
dont vous êtes l’un des plus talentueux représentants.
Il suffit de voir la progression des recettes fiscales entre 2023 et
maintenant 693,3 milliards de FCFA, soit une hausse de 20%). Il suffit
de voir l’ampleur des réformes que vous avez engagées, dans la continuité
de votre prédécesseur, M. Bassirou Samba NIASSE, dont je salue
également l’action.
Appartient aussi à la jeune génération, monsieur Bamba KA, qui préside
aux destinées de la Direction générale du Secteur financier, avec
beaucoup de talent et d’engagement.
Enfin, last but not least comme on dit, je voudrais rendre hommage au
Directeur général de la Comptabilité publique et du Trésor, monsieur
Cheikh Tidiane DIOP, l’homme qui gère la caisse de l’État.
Lui aussi est mon ami, puisque cela fait bientôt un quart de siècle que
nous nous croisons dans les coulisses de la gestion des finances publiques
du Sénégal. Nous avons mené ensemble d’innombrables combats, nous
avons traversé ensemble beaucoup d’épreuves, mais à chaque fois, par la
grâce de Dieu, nous sommes arrivés à relever les défis.
C’est pourquoi, mon Cheikh Tidiane, monsieur le Directeur général, je
suis content et fier de t’avoir à mes côtés, pour mener les dernières
batailles de nos carrières déjà bien remplies.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *