A LA UNE Société

Naufrage d’une pirogue à Gandiol, des femmes et des enfants portés disparus

 

Le phénomène « Barça walla barsakh » continue de faire des victimes. 5 jeunes filles ont perdu la vie dans le chavirement d’une pirogue de migrants clandestins, dans la nuit du dimanche au lundi, à Ouakam sur la côte ont perdu la vie dans le chavirement d’une pirogue de migrants clandestins, dans la nuit de mercredi à jeudi sur la brèche à hauteur de pilote Barre (commune de Ndiébène Gandiol).

Une dizaine de migrants sont portés disparus. Les recherches se poursuivent .

Entre le 16 et le 22 octobre, plus de 2 000 personnes ont été arrêtées en mer par les garde-côtes sénégalais en seulement une semaine, selon le décompte de la marine nationale sur X (ex-Twitter). Parmi eux, on compte plus de 150 femmes et une dizaine de bébés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *