A LA UNE Société

Suspension de la production de farine: « Gatsa gatsa » entre les meuniers et l’Etat

Refusant de se laisser rouler dans la farine par les Meuniers, le ministre du Commerce les a mis en demeure de poursuivre la production dans le respect des prix nouvellement fixés. Selon «Face aux contraintes lui, l’Etat n’entend exclure aucune option afin d’assurer l’aprovisionnement correct et régulier du marché.

 

« Dans sa ferme volonté de soulager les populations, le Gouvernement du Sénégal s’est résolument engagé avec toutes les parties prenantes dans une dynamique inclusive de réduction des prix des produits et services de grande consommation, notamment le riz, le sucre, l’huile de palme, la farine de blé, le pain, le ciment, les engrais et les télécommunications. A cet égard, des séries de concertations ont été menées sur la période du 30 avril au 20 juin 2024.

En ce qui concerne les meuniers, ils ont été reçus d’abord par le Premier Ministre le 17 mai 2024. La délégation était composée des représentants de GMD, FKS, NMA, OLAM, SEDIMA et MDS. Les meuniers ont été ensuite reçus par le Ministre de l’Industrie et du Commerce le 19 juin 2024.
S’agissant des boulangers, des rencontres se sont tenues avec les services de la Primature ainsi qu’avec ceux du ministère en charge du Commerce.

A l’issue des travaux, des mesures de baisse des prix ont été annoncées et validées lors de la réunion du Conseil national de la Consommation, tenue le vendredi 21 juin 2024, en présence de deux cents participants.

De façon inattendue, l’Association des Meuniers Industriels du Sénégal (AMIS) a, par voie de presse, contesté les mesures prises sur la farine, et a décidé de suspendre la production et les ventes de farine boulangère, avec l’objectif de compromettre l’approvisionnement des ménages en pain », dénonce le ministre du Commerce et de l’Industrie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *