Politique

Tabaski 2023: les besoins restent maintenus à 810.000 moutons

Le Premier ministre Amadou Ba a présidé  ce mardi un conseil interministériel consacré aux préparatifs de la fête de Tabaski. Le marché sénégalais sera bien approvisionné en mouton. les besoins du Sénégal en moutons pour la fête de l’Aïd el Kébir sont évalués à 810 000  têtes, Dakar va accueillir les 260000. Le chef du gouvernement a décliné les 13 recommandations devant être mises en œuvre par les ministères concernés .

Les recommandations du Conseil interministériel consacré à la Tabaski 2023

In extenso l’intégralité des recommandations

Diamniadio, le 9 mai 2023

Au terme du Conseil interministériel sur la préparation de la Tabaski 2023, les recommandations suivantes sont formulées :

UN : Les ministres des Forces Armées et de l’Intérieur veilleront à assurer la sécurité des personnes et des biens au niveau des points d’entrée aux frontières, le long des axes routiers, au niveau des zones d’attente et des points de vente. Ils coordonneront leurs interventions pour faciliter la circulation des véhicules transportant des moutons vers les marchés, notamment par la tolérance de la présence à bord de chaque camion ou wagon de 3 bergers chargés de la surveillance des moutons.

DEUX : Les ministre des Finances, de l’Intérieur et des Collectivités territoriales veilleront, chacun en ce qui le concerne, à l’application stricte des mesures d’exonération des droits et taxes sur les moutons de Tabaski à l’entrée du Sénégal, le long des axes routiers, au niveau des zones d’attente et des points de vente.

TROIS : Les ministres de l’Intérieur, des Collectivités territoriales, et de l’Elevage prendront les dispositions nécessaires, en relation avec le Ministre de l’Eau, le Ministre des Energies, le Ministre de la Santé ainsi que les Maires, pour : • l’aménagement de points de vente autorisés ; • le désencombrement des sites et leur nettoyage avant, pendant et après la fête de Tabaski ; • la mise à disposition de tentes.

QUATRE : Le ministre des Affaires étrangères prendra toutes les dispositions nécessaires afin d’assurer la traversée des moutons au niveau de la République de Gambie, pour l’approvisionnement des régions sud et d’encourager l’importation des moutons notamment à partir du Mali et de la Mauritanie.

CINQ : Le ministre des Finances facilitera la mobilisation des ressources destinées à la préparation de la Tabaski et inscrites au budget du Ministère de l’Elevage et des Productions animales, ainsi que la libération des indemnités de déplacement sous forme 4 de Caisse d’avance pour la prise en charge efficiente des agents qui seront en mission.

SIX : Les ministres des Transports, du Commerce et de l’Elevage faciliteront une concertation entre les transporteurs et les opérateurs de moutons de Tabaski, en vue de la consolidation des acquis relatifs à la détermination d’une tarification consensuelle pour le convoyage des animaux, afin d’éviter la surenchère souvent observée dans ce domaine à l’approche de la fête.

SEPT : Le ministre de la Santé mettra en place : • des postes de santé rapprochés au niveau du foirail et des points de vente de Dakar ; • ainsi que des équipes de préventionnistes au niveau des différents points de vente.

HUIT : Le ministre du Commerce incitera les provendiers à faciliter aux opérateurs l’accès aux aliments usinés, par 5 l’installation de stocks rapprochés au niveau des points de vente autorisés et veillera à l’application des prix fixés.

NEUF : Le ministre de l’Elevage assurera la coordination globale des opérations et appuiera l’organisation des professionnels en comités de gestion au niveau des points de vente et assurera la surveillance sanitaire à l’entrée du bétail au Sénégal, le long des axes routiers, au niveau des zones d’attente et des points de vente. A terme, il fera le bilan au niveau national de la présente opération après la fête et élaborera un plan d’action à mettre en œuvre pour la préparation de la prochaine Tabaski.

DIX : Le ministre de l’Eau mettra à la disposition du ministère de l’Elevage, 12 camions-citernes pour le ravitaillement en eau des points de vente.

ONZE : Le ministre de la Communication, en relation avec le Ministre de l’Elevage, mettra en œuvre une stratégie visant à favoriser une transparence des marchés, notamment par 6 l’organisation de reportages au niveau des foirails et zones d’attente et d’émissions sur l’opération.

DOUZE : La Banque Agricole du Sénégal, la Délégation générale à l’Entrepreneuriat Rapide des Femmes et des Jeunes et les mutuelles concernées, diligenteront l’instruction des dossiers de crédit déposés par les opérateurs pour les besoins de l’opération Tabaski.

TREIZE : Les Gouverneurs de région coordonneront la mise en œuvre des plans d’action régionaux définis lors des CRD en particulier l’identification, l’aménagement avec les commodités requises et le nettoyage des sites de vente de moutons en rapport avec les maires et le renforcement de la sécurité au niveau de ces points de vente. Ils veilleront à l’application stricte des mesures prises à travers la lettre circulaire primatoriale n° 0872 du 18 avril 2023.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *